top of page

L'invocation du Saint Nom

Prière de Jésus - Prière du cœur

C'est la prière de l'homme affairé de notre temps, celle du travailleur manuel, de l'agriculteur, de l'artiste, de la ménagère comme du moine et du solitaire. C'est la prière que l'on offre dans les moments de tension, dans le bruit, dans les temps de distraction, particulièrement dans les moments de douleur, physique ou mentale, lorsque d'autres formes de prière sont impossibles. C'est pourquoi l'invocation du Saint Nom de Jésus est vraiment devenue une prière de choix dans notre monde trépidant et angoissant.


La Prière de Jésus, prière du Nom de Jésus, est particulièrement précieuse à notre époque grâce à sa simplicité, à sa souplesse et parce qu'elle prend en compte l'homme dans la totalité de son être : corps-âme- esprit, mais c'est une prière de tous les temps.

icône orthodoxe vierge du signe
Vierge du signe

Pour la Tradition chrétienne, elle est la perle précieuse de la Bible et de la Tradition des Pères. C'est aussi une prière œcuménique. Elle a une longue et riche histoire tant chez les chrétiens orientaux que chez les chrétiens occidentaux; elle fait partie du patrimoine commun de tous les chrétiens, elle peut donc être un outil puissant dans l'œuvre de réconciliation des Eglises.


Mais que faut-il entendre exactement par << Prière de Jésus » ? Il s'agit d'une invocation brève, fréquemment répétée, mentionnant le Nom de Jésus. La Prière de Jésus se formule généralement comme suit : Seigneur Jésus Christ, Fils de Dieu, aie pitié de moi pécheur. Elle reprend et explicite deux prières des Évangiles, d'une part la prière de l'aveugle Bartimée sur la route de Jéricho: Fils de David, aie pitié de moi (Luc 18.38), et d'autre part la prière du publicain dans la parabole donnée par Jésus lui-même : Mon Dieu, aie pitié du pécheur que je suis (Luc 18.13).


La Prière de Jésus est utilisée principalement de deux manières : de façon << régulière » et de façon << libre ». La Prière de Jésus « régulière » implique un lieu et un espace de temps spécifiques pour l'invocation du Saint Nom, elle s'inscrit dans notre prière quotidienne structurée. La manière <<< libre », c'est de la pratiquer à n'importe quel moment de la journée, et notamment à un moment qui serait perdu sans elle et que l'on peut alors transfigurer: pendant notre toilette, le ménage, la vaisselle, nos déplacements à pied, en vélo ou en voiture, dans une file d'attente, dans un moment de crise, durant nos insomnies...

Ainsi l'on introduit la présence vivante de Jésus dans tous les instants, dans tous les lieux et dans toute action. L'on peut voir alors tout en Dieu, et Dieu en tout. Le monde entier est alors vu et vécu comme un sacrement. La Prière de Jésus, répétée secrètement dans notre cœur peut aussi, par exemple, nous aider à mieux écouter, voire à conseiller les autres. Sa concision et son immédiateté la rendent particulièrement efficace aussi quand la colère ou des pensées mauvaises montent en nous. C'est un instrument de combat dans notre vie spirituelle.

Toute la tradition de la Prière de Jésus repose sur la conviction qu'il existe une confluence vitale et vivifiante entre le Nom et Celui qui est nommé. L'invocation du Nom n'est évidemment pas un talisman magique et la répétition seulement mécanique de la Prière de Jésus n'aboutit à rien. Mais tout nom personnel - et plus particulièrement le nom personnel et humain du Fils de Dieu, << Jésus » - est investi d'une valeur sacramentelle. C'est un signe réel et efficace, car le nom est en rapport avec la présence. Nommer quelqu'un, prononcer son nom personnel avec confiance et amour, c'est le rendre présent de façon immédiate et dynamique, et cela s'avère particulièrement vrai lorsque nous nommons dans la Prière le Dieu incarné, Jésus.


Le deuxième élément constitutif de la Prière de Jésus est l'appel à la miséricorde divine résumé dans les mots <<... aie pitié de moi, pécheur »>. Le péché est un mot qui souvent hérisse et c'est pourtant une réalité. Ce mot en hébreu et en grec veut dire << rater la cible ». Le péché, c'est se couper de la source de la Vie. Aussi prendre conscience de son péché c'est faire un constat du réel, ce n'est pas un jugement psychologique.


Le péché provoque mon exil du paradis, c'est-à-dire la perte de mon intimité avec le Créateur. Ainsi, lorsque j'implore Dieu d'avoir pitié, j'appelle la Grâce de Dieu sur moi comme un baume de guérison. Dans <<< eleison » il y a le mot << eleos » qui veut dire l'huile et c'est pourquoi l'on peut aussi traduire << eleison >> par miséricorde. Je lance un cri, un appel à être pardonné, à être guéri par l'amour du Christ crucifié et ressuscité. La Prière de Jésus est donc remplie d'espoir et de lumière, elle est fondamentalement résurrectionnelle.

La prière de Jésus conduit au silence intérieur et à la paix, ce qu'on appelle l'hésychia. Mais qu'entendons-nous par silence? Faut-il le définir comme absence de paroles et arrêt temporaire du bruit ou faut-il l'entendre de façon positive comme une présence ? Pour sa part, dans ce silence, la tradition orthodoxe de la Prière de Jésus voit Sa Présence.

En développant la notion de Prière de Jésus comme prière du silence, les auteurs orthodoxes insistent pour dire que dans l'invocation du Saint Nom nous devrions, dans la mesure du possible, vider notre mental de toutes images, pensées ou idées. Dès l'instant où nous invoquons le Nom, nous sommes appelés à vivre l'expérience directe et débordante d'un amour fervent et ardent pour la personne du Christ. Nos sentiments doivent alors être purifiés de toute sensualité et excitation nerveuse; ce qui veut dire que l'objectif n'est pas d'éliminer nos sensations mais de les transfigurer.

Acquérir la paix intérieure: telle est précisément la raison d'être de la Prière de Jésus. Si l'invocation du Nom nous permet d'accéder, fût-ce au moindre degré, à la paix intérieure du cœur, alors la présence divine au cœur de notre être nous transformera en des hommes et des femmes au service des autres, des instruments pour la guérison et le salut en Christ, des instruments de paix pour le monde. Parce que nous aurons prié dans la solitude, dans le secret, toutes portes closes, ne serait-ce que durant quinze ou vingt minutes dans la journée, nous nous serons mis - d'une façon irréalisable autrement à la disposition des autres, à leur - écoute c'est-à-dire à les aimer en Christ pendant toutes les autres minutes et heures du jour.


rentrer dans la salle de méditation pour faire la prière de Jésus

Parcours de la session d'initiation

Après une introduction générale sur la prière comme telle, on contemplera chaque mot de la Prière de Jésus. Puis on regardera l'importance du Saint Nom et la naissance de cette Prière à travers la Bible et son développement dans la Tradition depuis les Pères du Désert jusqu'aux Pères hésychastes contemporains du Mont-Athos et d'ailleurs.


Durant la session, nous la pratiquerons à voix haute et dans le silence selon la Tradition des Pères et cet apprentissage en commun nous permettra d'exercer seul la Prière à travers toutes les activités de notre journée : notre toilette dès le réveil, l'épluchage des légumes, la vaisselle, les travaux d'entretien, la détente entre midi et aussi en s'endormant le soir ou durant les éventuels réveils nocturnes... La visée n'est pas quelques jours de pratique mais qu'elle fasse, si nous le désirons et si nous en prenons les moyens, partie de notre vie quotidienne et devienne de plus en plus perpétuelle. La visée est de vivre en présence de Celui qui nous relie à la Divine Trinité: Jésus-Christ.

150 vues
bottom of page